Burqa pride à l’Université Libre de Bruxelles (Collectif)

Le 7 février 2012, l’ULB invitait la journaliste et essayiste Caroline Fourest (co-auteure de l’ouvrage « Marine Le Pen ») et le Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique Hervé Hasquin pour aborder le thème « L’extrême droite est-elle devenue fréquentable ? ». Le débat devait être animé par Guy Haarscher, philosophe et professeur émérite de l’ULB.

La conférence est en fait proposée par l’association Cultures Europe, qui invite le public à des débats « où les grandes questions de société seront discutées de manière vivante et contradictoire ». « Cette approche plus dynamique et plus critique sera mieux adaptée aux attentes du public curieux, humaniste et exigeant que visent les organisateurs du cycle ».

Le débat sera interrompu avec détermination par une action portant le nom de Burqa pride réalisée par un groupe d’étudiants dont l’assistant (à l’époque) Souhail Chicha, scandant simplement dans l’auditoire « Burqa, blabla ! », « Burqa, blabla ! ». Cette exclamation, est en fait la reprise mot pour mot du titre d’un article de Serge Halimi paru dans le monde diplomatique en Avril 2010 qui mettait en évidence que le débat sur la burqa constituait presque systématiquement un détournement de débat, notamment quant aux questions bien plus cruciales aujourd’hui que représentent les enjeux sociaux et financiers comme le sauvetage du secteur bancaire. L’interruption du groupe ménée par Souhail Chicha est donc clairement adressée à l’intervenante Caroline Fourest, suspectée de se servir de l’islamophobie et de la peur des extrémismes, pour nourrir au final une peur de l’autre et des fins extrêmement conservatrices.

L’intervention suscite des réactions houleuses, accusatrices, et accablantes à l’encontre de la Burqa Pride et de ses acteurs. Ainsi, Hervé Hasquin, Guy Haarscher, et Caroline Fourest condamnent violemment le groupe car ils mettent selon eux en péril les piliers élémentaires de la démocratie ; là où la réaction de ce groupe tient justement à révéler que le débat démocratique n’y a pas lieu, voire qu’il n’y en a pas !

Quand la scène lance : « Vous êtes en train d’essayer de saboter un débat à l’ULB. Un débat qui concerne l’extrême droite entre démocrates. Écoutez les arguments. Vous pouvez être en accord ou en désaccord avec qui vous voulez. Mais sérieusement, n’essayez pas de commencer à empêcher un débat à l’ULB, parce que là, vous portez fondamentalement atteinte aux valeurs de la maison. Et ça, nous ne le laisserons pas faire. » ; alors le public répond : « Vade retro satanas ! ». Quand la scène accuse : « On ne peut pas laisser faire ces provocateurs, qui sont d’extrême droite, car, c’est logique qu’ils soient en colère et qu’ils veulent protester puisque c’est une conférence contre l’extrême droite… » ; une personne du public répond : « Mais je suis à gauche ! ». L’atteinte à la démocratie est visiblement l’unique argument des victimes de l’attentat, comme en témoigne ces mots : « Ecoutez, ressaisissez-vous, c’est d’une médiocrité incroyable. Vous criez. Vous n’écoutez pas les arguments. Il y a des tas de gens qui sont ici dans la salle pour écouter un débat d’intérêt général. Car c’est important, vous en conviendrez tous, de lutter contre l’extrême droite. Et de réfléchir, de manière apaisée, aux moyens d’y arriver. Et maintenant, vous êtes en train de vouloir saboter un débat, c’est insupportable. ». Et Caroline Fourest de susciter fou rire dans le public lorsqu’elle confesse : « Je tenais juste à préciser que des débats comme celui-ci, j’en ai dans tous les pays, j’en ai au Yemen, et tous les pays du monde et qu’il n’y a qu’en Belgique, et qu’à l’ULB [qu’ils sont interrompus ]… », ce qui suscite une salve d’applaudissements !

Les réactions dans la presse ne se font pas attendre… Éric de Beuckelaer, curé porte-parole des évèques de Belgique entre 2002 et 2010, écrit : « Alors que l’UCL n’accueille plus qu’une minorité d’étudiants se déclarant catholiques – ce qui la pousse à repenser son caractère confessionnel – l’ULB est devenue l’université qui compte le plus de filles voilées en son sein – ce qui la contraint à se reposer la question du contour et des limites du libre-examen. ». Charles Michel, président du Mouvement Réformateur, écrit dans « L’intolérable intolérance » (Le Soir, 10 février) : « Comme si une agression cessait d’en être une parce qu’elle est « humoristique » ! Suivant cette logique, peut-être l’intéressé nous expliquera-t-il que son appel à la lapidation est une « fatwa humoristique ». Celui-ci invoque aussi « [la préservation du] sanctuaire, désormais souillé, de la liberté d’expression ». Marc Uytendael, professeur de droit à l’ULB, écrit le surlendemain dans la Libre Belgique « Excusez-nous madame Fourest » et Jean-Claude Matgen titre : « A bas l’intolérance ». Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef du Soir, titre aussi le même jour : « ULB : un attentat contre la pensée ». Et Yvon Toussaint, dans Le Soir du 17 février 2012, s’épouvante d’ « Une Laïcité agressive ».

Enfin, le « European Strategic Intelligence and Security Center », ESISC, publie un article sur son site : « Au sujet de l’Université « libre » de Bruxelles et de l’islamo-fascisme qui veut s’y imposer ». Article fort dans la mesure où la société chargée de la sécurité européenne intervient dans une situation où, à aucun moment, la sécurité n’y est pourtant mise en cause.

Quelques liens :

Article « Burqa Blabla » en avril 2010 par Serge Halimi du Monde Diplomatique

Le site Burqa bla bla info

“Atteinte à la démocratie, oui mais par qui ?” par Investig’Action

hr

Contact

***
Annabelle Dupret : annabelledupret[at]hotmail.com
Ivana Momčilović : migrativeart[at]gmail.com
Judith Pollet : polletjudith[at]gmail.com
***

 

hr

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s